Presentation

29 mai 2009

Présentation

A propos

Je me nomme Oueno Gaël et vous êtes actuellement sur mon blog personnel.
Ce blog personnel a pour objectif de vous faire une présentation de mon parcours, de mon projet professionnel, ainsi que de mes objectifs à venir.

multimedia1
Actuellement âgé de 25 ans et vivant sur la région parisienne, je me suis depuis toujours orienté vers le domaine des Arts appliqués.

Ma passion pour le domaine artistique m'a ainsi amené à obtenir une Licence en Arts-Plastiques, pour ensuite m'orienter plus spécifiquement vers le domaine des Arts-Graphiques.

Ma réorientation vers le domaine des Arts-Graphiques se justifie d'une part par la nécessité d'avoir une possibilité plus probable d'obtenir un poste en entreprise et d'autre part, par le besoin d'allier ma passion de l'Art à ma passion des Nouvelles Technologies; telles que le web... etc.

multimedia6             multimedia3          multimedia1

C'est donc cette réorientation qui m'amène à réaliser une formation de développeur au CNA-CEFAG. Ayant des acquis au niveau graphique et artistique, il me manque un certain nombre d'acquis en ce qui concerne le développement web et les langages informatiques. J'attends donc de cette formation d'avoir une bonne base de connaissances dans le domaine du développement web, ce qui me permettra d'avoir une plus large possibilité de compétences et ainsi de me rendre plus attractif sur le marché du travail.

multimedia7Mon projet professionnel est celui d'obtenir un poste WebDesigner, au terme de ma formation, en contrat de professionnalisation ou bien en CDD, au sein d'une agence de communication ou d'une entreprise. Le poste de WebDesigner, est un poste qui me correspond, dans le sens ou il allie des notions de mises en pages, de créations graphiques et des notions strictement techniques (langages informatiques...).


Au terme de quelques années d'expériences acquises en agence ou en entreprise, mon but sera de devenir Directeur Artistique ou bien monter ma propre Agence de Communication.

Venant du milieu des Arts-Plastiques et ayant un esprit très "artiste", le choix du métier de WebDesigner est une façon pour moi de rester en contact avec le monde professionnel. De plus, à côté de cette profession, j'envisage de poursuivre mes projets et mes réalisations purement artistiques, dans des domaines tels que la photographie, le dessin et la peinture.
Un aperçu de mes travaux à l'adresse suivante : www.ouens.com

multimedia2  stk23853nds  multimedia4

Posté par ouens à 09:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les logiciels graphique

"Un logiciel graphique ou un logiciel d'édition d'image est un programme ou une collection de programmes qui permettent à une personne de manipuler et de traiter les images." cf:wikipédia.

adobe_creative_suite_4_family

Les logiciels graphiques les plus courant et les plus utilisés dans le milieu graphique, sont les suivant :

PHOTOSHOP est un logiciel de retouche, de traitement et de dessin assisté par ordinateur édité par Adobe.
pccs3_boxesIl est principalement utilisé pour le traitement de photographies numériques, mais sert également à la création d’images ex nihilo*.
Photoshop est un logiciel travaillant sur images matricielles (également appelées "bitmap", à ne pas confondre avec le format d’enregistrement Windows bitmap) car les images sont constituées
d’une grille de points appelés pixels. L’intérêt de ces images est de reproduire des graduations subtiles de couleurs.

* Ex nihilo = "A partir de rien".

ILLUSTRATOR est le logiciel de création graphique vectorielle de référence dans les environnements 28489professionnels.
Il fait partie de la gamme Adobe et peut être utilisé indépendamment ou en complément de Photoshop, offre des outils de dessin vectoriel puissants. Les images vectorielles sont constituées de courbes générées par des formules mathématiques. L'un des outils principaux d'Illustrator étant « la plume » qui permet de tracer des courbes à l'aspect parfait grâce au placement de points d'ancrage et de tangentes qui vont en modifier la courbure. Un des avantages des images vectorielles est qu'elles ne sont pas dépendantes de la résolution, c’est-à-dire qu'elles ne perdent pas en qualité si on les agrandit. Adapté aussi bien à la création de document papier  qu'à celle d'illustrations pour Internet (logos, affiches, etc.) ce logiciel est orienté vers le marché professionnel, il intègre de nombreuses options propres à améliorer la productivité.

INDESIGN est un logiciel de mise en pages ou PAO créé par la société Adobe en 1999. Il est utilisé pour créer ndwg2hdes magazines, des journaux, des livres, des plaquettes...
Comme ses concurrents, il est axé sur la forme et permet d'appliquer des mises en pages beaucoup plus complexes et créatives qu'un logiciel de traitement de texte, qui est axé, lui, sur le contenu. Ses grands rivaux sont le logiciel XPress, de la société Quark et le logiciel Scribus, distribué sous licence GNU GPL. InDesign en est actuellement à sa cinquième version. Le logiciel est intégré dans Creative Suite 4 (ou CS4).


FLASH (anciennement Macromedia Flash ; nom original FutureSplash Animator), ou simplement Flash, se 28495réfère à Adobe Flash Player et à un logiciel multimédia utilisé pour créer le contenu de Adobe Engagement Platform(tel qu’une application Internet, jeux ou vidéos).
Flash Player est une application client fonctionnant sur la plupart des navigateurs Web. Ce logiciel permet la création de graphiques vectoriels et de bitmap, un langage script appelé ActionScript et un stream bi-directionnel de l’audio et video.

Depuis son lancement en 1996, la technologie Flash est devenue une des méthodes les plus populaires pour ajouter des animations et des objets interactifs à une page web ; de nombreux logiciels de création et OS sont capables de créer ou d’afficher du Flash. Flash est généralement utilisé pour créer des animations, des publicités ou des jeux vidéo. Il permet aussi d'intégrer de la vidéo en streaming dans une page, jusqu'au développement d'applications Rich media.


Posté par ouens à 08:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le succès du Web

web_image
Le WEB... La TOILE... Le WWW...???

Le WEB ou plutôt le World Wide Web, littéralement la « grande toile (d’araignée) mondiale », parfois communément appelé la Toile ou le WWW, est un système hypertexte public fonctionnant sur Internet et qui permet de consulter, avec un navigateur, des pages mises en ligne dans des sites. L’image de la toile vient des hyperliens qui lient les pages web entre elles.

Le Web n’est qu’une des applications d’Internet. D’autres applications d’Internet sont le courrier électronique, la messagerie instantanée, Usenet, etc. Le Web a été inventé plusieurs années après Internet, mais c’est lui qui a rendu les médias grand public attentifs à Internet. Depuis, le Web est fréquemment confondu avec Internet ; en particulier, le mot Toile est souvent utilisé dans les textes non techniques sans qu’il soit clairement exprimé s’il désigne le Web ou Internet.

LE SUCCÈS SUR LE WEB ???

web_13
Cela passe obligatoirement par le biais d'un Site... Un Site Web.

Voici une liste de quelques facteurs-clés permettant à votre site de connaître
un succès économique.


Faculté d’attraction de visiteurs :
acquérir des visiteurs via les différents médias disponibles, faire venir les internautes sur le site : pertinence du positionnement (référencement) du site, liens entrants, marque forte, notoriété de la marque, visibilité sur les sites sociaux, présence sur les carrefours d’audience,

Faculté de collecte d’information : être capable de collecter des informations sur ces visiteurs, prospects, les exploiter et les analyser pour optimiser ses campagnes et son expérience utilisateur : Formulaire, adserving, web analytics, carte de fidélité …

Expérience utilisateur : facteur trop souvent négligé, l’expérience utilisateur reste une des meilleures façons de fidéliser un visiteur : Ergonomie, RIA, fonctionnalités diverses facilitant la navigation, widget à valeur ajoutée, funnel d’achat simplifié et intuitif …

Faculté de monétisation externe :
la transformation d’un trafic en euros s’applique surtout aux marchands B2C/B2B mais un site corporate peu également y être confronté. En gros il faut pouvoir faire vendre. Liens sponsorisés, pages optimisées, affiliation et animation de son réseau d’affiliés, (assez pertinent si on sait animer son réseau), pub (basique incontournable), boutique dédiée, e-mailing (toujours très efficace), jeu concours …

Faculté de buzz :
assurer la « buzzabilité » du site : éléments viraux plus évolués que le « envoyez à un ami », présence active dans les réseaux sociaux, contenus suceptibles d’être diffusés par les utilisateurs, exploitation de vidéos, module de recommandation de produits à disposition des utilisateurs, user genrated content…

En savoir plus sur l'article : ici.

Posté par ouens à 08:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 mai 2009

Design graphique

DESIGN GRAPHIQUE ???...
Qu'est ce que cela signifie ? et pour quelle utilité ?

Le graphisme  est une discipline qui consiste à créer, choisir et utiliser des éléments graphiques (dessins, caractères typographiques, photos, couleurs, etc.) pour élaborer un objet de communication et/ou de culture. Chacun des éléments est symbolique et signifiant dans la conception du projet, selon les axes définis éventuellement avec d'autres intervenants du domaine de la communication, dans le but de promouvoir... souris

« Le Design Graphique* peut être défini comme le traitement formel des informations et des savoirs. Le designer graphique est alors un médiateur qui agit sur les conditions de réception et d’appropriation des informations et des savoirs qu’il met en forme. » (Annick Lantenois)

Selon ses domaines d'intervention (illustration, affiche, presse, édition, packaging, publicité, design web, etc.), il fait partie de la chaîne graphique liée à l'imprimerie ou à d'autres médias.

Qu'entendre par « Design Graphique » :
Il ne faut surtout pas réduire à la présence d'illustrations le design graphique (ou design visuel)
d'un site web.

Par « design graphique », il faut comprendre les éléments participant à l'impression
visuelle laissée par un site au sens large :

- gabarit général des pages,
- présence d'illustrations (statiques ou animées) au sein du gabarit des pages ou
de leur contenu,

- design de la navigation (textuel, boutons ou icônes),
- distinction entre les zones de chaque page,
- couleurs de fond de page et de texte,
- choix des polices et des tailles de caractères,
- etc...

De plus, les principes conceptuels techniques généraux du site participent de son apparence générale : emploi restreint ou généralisé de technologies d'animation pour le contenu ou la navigation, ou au contraire prédominance du HTML, conduiront à définir des identités visuelles radicalement différentes.

Télécharger ici tout l'article : Le_Design_Graphique.

* : Bien qu'aujourd'hui le terme design graphique soit parfois jugé trop vague par certains (particulièrement en France et en Suisse), il devient de plus en plus populaire dans les pays de la francophonie et est généralement préféré au terme graphisme.

Posté par ouens à 12:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mai 2009

Les métiers de l'image

Les technologies du numérique couvrent aujourd'hui
presque toute la chaîne de l'image :
production, montage et post-production, diffusion.

multimedia_affiche

L'image est partout... En voici les divers milieux qui lui sont lié :

La Publicité et le Design

Milieu assez vaste qui touche autant les publications que les médias audio-visuel, le premier domaine vous renverra aux métiers de graphistes, maquettiste, et autres créateurs d'images fixe,s le deuxième vous renverra au domaine lié au cinéma.

Milieu s'étalant sur beaucoup de domaine, le design objets renvoie a la modélisation de radiateur, la scénographie renverra a la modélisation de vitrine et tout ce qui se présente. On peut designer tout et n'importe quoi, un personnage, un paysage... etc, tous renvoie à un métier différent.

La Publication et la Papeterie

Livres, magazines, manuels d'utilisation... etc. Renvois aux graphistes, infographistes et maquettistes, la plupart des métiers liés à la publication sont lié à la boite qui produit le contenu à mettre en page/image. Mais il arrive que des boites externe ou free-lances taquine un peu ce domaine.

Logo, carte de visite, etc... Bref le kit de l'image de la bonne entreprise qui veut se faire bien voir. Cela répond au doux nom de communication visuelle. C'est le domaine réservé des graphistes, des free-lance comme des grosses boites.

L'animation et les Jeux Vidéo

Domaine est semblable à celui du cinéma, il est vrai dans la forme de la finalité a savoir un film, mais les méthodes sont complètement différente. Si vous n'avez pas de goût pour le dessin, passez votre chemin.

Milieu qui met à contribution le plus de métiers de l'image, car le jeux vidéo peut avoir la forme que l'ont veut bien lui donné. On rajoute a ce milieux des métier particulier propre a celui ci comme le Level Designer, Game Designer.

Le Web

Monde merveilleux où tout est facile, ou du moins pense-t-on avant de connaitre le vrai visage de ce monde impitoyable. Les graphistes seront mis à contribution une fois leur culture formater au Web Design. Ce domaine demandera généralement plus que de savoir faire des images.

Le cinéma

Beaucoup de métiers liés à l'image gravite autour de ce milieu, il sont en général très techniques et exclusif à un domaine très particulier (cadreur, éclairagiste, photo, etc...).

Banni_re1_blogBanni_re1_blogBanni_re1_blog

Voici une liste non-exhaustive des métiers de l'image, les plus courants:

Cf : Ci-dessous deux tableaux donnant un ordre d'idées des salaires pratiqués dans les métiers de l'image.

Tableau_des_salaires_par_postes          Tableau_des_salaires_par_types_entreprises

Banni_re1_blog  Directeur Artistique..............................................

Le Directeur Artistique, ou DA, est un professionnel de l'image. Il est " l'œil " du site et a une fonction d'encadrement. Le Directeur Artistique peut travailler en agence de production de sites Internet (ou web agency) mais il peut également être chargé de l'identité visuelle d'un site, de son animation, de son graphisme et de ses illustrations sonores. Stratégiquement, il est sensible aux enjeux marketing qu’il traduit en image, ainsi qu’aux contraintes techniques et à l’ergonomie. Il propose une vision créative d’ensemble sur le projet, en assurant la qualité et la cohérence de l’univers graphique qu’il souhaite insuffler, jusqu’à la mise en ligne.. Créatif par excellence, le directeur artistique est garant de la cohérence visuelle d'un site. Il supervise le travail des designers, graphistes et développeurs.

Banni_re1_blog  Consultant Internet..............................................

Le consultant Internet analyse les besoins, étudie la faisabilité du projet, définit l'architecture technique en liaison avec le chef de projet et propose une solution technique en fonction des besoins du client. Il peut être amené à réaliser une veille technologique ou des études ponctuelles liées au projet.

Banni_re1_blog Vendeur d'espace.................................................

Chez un fournisseur d'accès ou dans une agence spécialisée, le vendeur d'espace est chargé de la vente des bandeaux publicitaires. Il prospecte les annonceurs potentiels dont les produits s'adressent aux visiteurs du site. Une tâche souvent difficile quand les investissements publicitaires ne sont pas au beau fixe. C'est souvent un commercial de formation.

Banni_re1_blog  Chef de Projet......................................................

Le chef de projet coordonne et veille à la bonne construction du site d'un point de vue technique. Chargé de la mise en forme du site Internet, il intervient très souvent en amont, pour rédiger le cahier des charges en accord le client. Dans un second temps, il définit budgets et plannings, supervise la production et fait le lien entre les graphistes et les programmeurs dont il coordonne le travail. Point de contact essentiel entre tous les intervenants du site, il pilote le projet jusqu'à sa livraison. Doté de capacités techniques et commerciales, il comprendra les aspects techniques liés à la programmation, au design et sera doué d'un excellent sens du contact. Il pourra être soit créatif, soit Ingénieur et voire même parfois issu d'une formation commerciale.

Banni_re1_blog  WebMaster........................................................... 

Le Webmaster est le garant du développement et de l'évolution d'un site Internet. C'est donc un poste aux multiples facettes. Il possède une solide connaissance des outils de base de l'Internet aussi bien techniques que graphiques. Ainsi, il sait manier le Html, le javascript, Photoshop et les feuilles de style mais on peut lui demander une connaissance des bases de données, du langage Perl, du XML, etc. Dans une petite entreprise c'est souvent l'homme a tout faire. Il s'occupe de l’animation du site, de la mise en ligne de contenus, l'archivage et la réparation (souvent lors de problèmes bénins), de la hotline.

Banni_re1_blog Développeur..........................................................

Le développeur est apte à déchiffrer une demande et élaborer un cahier des charges. Il sait concevoir une architecture d'application, maîtrise plusieurs langages de programmation et les principaux serveurs applicatifs. On fait appel à lui, par exemple, pour mettre au point des systèmes de paiement sécurisé ou des formulaires reliés à des bases de données.

Banni_re1_blog  WebDesigner........................................................

Véritable artiste du Web, le web designer est chargé de donner une identité visuelle au site et de traduire concepts et informations sous forme graphique. Le web designer intervient dès le départ du projet, élabore la maquette et produit les différents éléments graphiques du site. A la fois artiste et informaticien, il conçoit l'identité visuelle et la charte graphique des sites sur lesquels il travaille, tout en tenant compte des spécificités techniques du Net. Chargé d'accorder l'esthétique et les possibilités techniques, il travaille également en étroite collaboration avec l'équipe chargée de produire du contenu puisqu'il décline des identités graphiques en fonction des contenus éditoriaux. Qu'il soit issu d'une école de graphisme ou d'informatique, un bon Web designer doit avant tout maîtriser l'outil informatique, le langage HTML et les différents logiciels de dessin (comme Photoshop ou Illustrator) et passer du temps à en explorer les potentiels. Polyvalent, il a un bon contact humain associé à de la rigueur pour le respect des délais et des contraintes techniques. Sa maîtrise de langages un peu plus élaborés tels que le Javascript ou le Flash, permettent de concevoir des sites un peu plus techniques et de se démarquer du lot...

Banni_re1_blog  Graphiste.............................................................

Il crée, choisi et utilise des d'éléments graphiques (dessins, polices, photos couleurs...) pour élaborer un objet de communication et/ou de culture. C'est lui qui va définir la charte graphique, les logos et selon ses domaines d'interventions (Illustration, Affiche, communication d'entreprise, presse, édition, packaging, publicité, web, etc.), il interviendra dans la chaîne graphique de l'imprimerie et des autres média. C'est un expert des mondes virtuels en puissance et de l'animation.

Banni_re1_blog  Infographiste....................................................... 

Son rôle est de mettre une image ou un texte en valeur et en mouvement. Il traduit les simples dessins en images numériques et ainsi donne vie aux personnages et aux décors. De plus, il est à l'origine de la création de dessins, de maquettes animées et d'images de synthèse. C'est le champion des mondes virtuels et de l'animation 3D.

Cf : Ci-dessous divers liens concernant des articles liés aux risques de santé... des métiers de l'image.

Pénibilités & Risques du travail sur le web       L'ordinateur et ses 5 principaux risques

Banni_re1_blogBanni_re1_blogBanni_re1_blog

Posté par ouens à 14:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La typo & ses règles de base

Quelques règles typographiques

Les règles de typographie sont simplifiées sur Internet : accentuation, ponctuation, espaces,casse.
Adopter un code typographique présente l'avantage d'uniformiser le rendu

écrit et de crédibiliser le contenu en garantissant un confort de lecture à l'internaute.

1. La police
     - Police avec empattements (exemple : times new roman, …)
     - Police sans empattement (exemple : arial, …)
     - Quelques exemples de vendeurs de Polices :Lintype ; Dafont; AdobeFontfolio.  

2. La mise en valeur du texte
     • Au départ du document, l’on saisit le texte au kilomètre sans mise en forme.
     • Ensuite on met en valeur des mots, des paragraphes en se posant bien la                     question de la force du message que je désire faire passer.
     Comment on s’y prend ?
     - Gras
    - Italique : Dans le corps d’un texte, les italiques sont utilisés dans les cas suivants :
     - Titre d’une oeuvre (l’Avare) ;
     - Titre d’une publication, journal, périodique, etc. (Média) ;
     - Les mots étrangers (Windows) ;
     - Les dédicaces (À mon directeur préféré) ;
     - L’usage fait également qu’on utilise les Italiques pour mettre en évidence un               paragraphe, une remarque.
     - Souligné : Le souligné n’est jamais utilisé autant sur un périodique papier que sur         un périodique numérique. Sur le web le souligné peut-être apparenté à un lien               hypertexte.
     - La couleur : Pourquoi en utiliser ? Que va t-elle m’apporter ? Va t-elle vraiment               mettre en valeur
       le message que je désire faire passer ?


3. MAJUSCULE ou minuscule
Les mots en majuscule entrainent une monotonie au niveau de la lecture.

En français, la majuscule s’utilise dans les conditions suivantes :
Premier mot d’une phrase (ou d’un vers) ;
Début d’une citation, d’un dicton, d’une devise, d’un aphorisme ;
Noms propres, prénoms, surnoms, pseudonymes, patronymes ;
Noms de marques et de modèles de marque ;
Noms des villes, pays, lieux-dits, peuples et habitants des régions ;
Noms des partis politiques et ordres civils, militaires et religieux ;
Noms historiques ;
Noms des monuments publics ;
Noms des sociétés, établissements, etc.
Les sigles ;
Les titres d’ouvrages ;
Les points cardinaux (s’ils désignent une région).

On n’utilisera pas les majuscules pour :
Les noms des mois (janvier, thermidor) ;
Les noms des jours (lundi, mercredi) ;
Les titres et qualités des chefs d’état ou de gouvernement (le premier ministre) ;
Les déterminatifs et adjectifs (la Légion d’honneur, la Cour suprême).

Contrairement à un usage répandu, la majuscule est inutile après
Les deux-points ;

Un point d’interrogation ou d’exclamation qui ne termine pas la phrase.

4. La ponctuation
Insérer un espace ? La ponctuation des signes simples et doubles
Les signes simples sont :

la virgule ","
le point "."
les points de suspension "..."
La règle est : "signe simple, espace simple" ; l'espace se trouve après le signe.
Les signes doubles sont :
le point-virgule ";"
les deux-points ":"
le point d'exclamation "!"
le point d'interrogation "?"

La règle est : "signe double, espace double" (une espace avant, une espace après).
Néanmoins, sur Internet, mieux vaut ne pas intégrer d’espace pour éviter le retour à la ligne d’un
élément isolé.


Autre solution : ajouter un espace insécable en HTML représenté par &nbsp ;
La ponctuation des parenthèses, guillemets, crochets, accolades
Laisser des espaces à l'extérieur, mais pas à l'intérieur.

2 exceptions :
il n’y a pas d'espace entre la parenthèse finale et la ponctuation simple qui suit
pour les guillemets à la française « », appliquer la règle des signes doubles, soit des espaces
avant et après sauf s'ils sont suivis d'une ponctuation simple.


Quelle ponctuation pour les listes à puces et à numéros ?
Pour les listes, il faut laisser une espace entre le tiret et le mot qui suit ; pour terminer une liste, 2
solutions sont possibles avec une préférence pour la seconde:

1) pas de virgule à la fin de chaque élément de la liste, ni de point à la fin :
ligne 1
ligne 2

2) un point-virgule à la fin de chaque élément de la liste, un point à la fin :
ligne 1 ;
ligne 2.

5. Les images
Pensez bien à diminuer votre image avant de l’utiliser sur un diaporama ou un article numérique.
Le fait de la diminuer sur votre support (un article par exemple) n’allège pas le poids de celle-ci.

Résolution de l’image : 72 dpi
Taille : Suivant votre besoin. La taille d’un écran est de 1280x800 pixels en moyenne
Extention
GIF : Adapté pour des dessins comportant peu de couleur
JPEG : Adapté pour les photos
PNG : Adapté pour les photos, gère en plus la transparence

Tableau_des_differentes_regles_typographiques

Posté par ouens à 09:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]